Millenium Index du Forum
Millenium Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Pour les écrivains/poètes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Millenium Index du Forum -> Guilde Millenium -> Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ptittdemon
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 334
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 00:31 (2012)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

Alors voici un petit topic pour mettre vos histoires - poèmes, puis ce qu'il n'y a pas de coin Rp ou récit autant le faire ici :) bonne chance à tous.

Je commence : je dois faire l'histoire d'un équipage d'un autre jeu auquel je joue.
Ps : tous les noms propres sont des personnes qui jouent au jeu.

Histoire de Death Spades:

CHAPITRE 1 : La rencontre

Un soir d'été de l'an 568 avant Jésus Christ, dans une taverne au fin fond de la Normandie, se trouvait assis un jeune homme surnommé Kyo, Kyo Le Brave. Brave car dans sa jeunesse, il a enduré mille tourments sans jamais baisser les bras et puis Kyo sauva une jeune fille de la noyade, quand il voulut la sauvé, il vit qu'elle était attaché au niveau de la cheville à un rocher, qui la faisait couler. Il coupa la corde, mais elle était inconsciente, il l'a sorti de l'eau, il avait peur qu'elle parte et il fut son possible pour la sauver. Elle reprit conscience, elle prit peur. 
Non, lieu, un vieil homme s'approcha "Mon garçon, tu joues avec le feu". Il avait un couteau dans la main, elle se mit a crier et se cacha derrière Kyo, il prit son courage a deux main et attaqua l'homme. Il sorti avec une blessure au bras gauche. Elle n’était pas loin, elle le regardait se battre. A la fin du combat, la fille s'avança vers Kyo.
"Il n'est pas mort, juste assommé. Nous devrions y aller"
Il prit sa main et parti. Quand il s'arrêta, elle le regarda.
"-Je vais te soigner, viens.
-Je suis un homme, ce n'est pas une petite blessure qui va me faire peur!
-Ca va être pire si je ne m’en occupe pas! Dis, quel est ton nom ? Je ne vais pas t'appeler "Mon sauveur" devant mon père!
-Je m’appelle Kyo.
-Kyo? Enchantée je suis Athribis, fille de ...
-Je ne fiche de savoir d'où tu viens, pourquoi ils t'ont attaqué?! Ton père a des dettes ?
-Non, non loin de là, mon père est chevalier et ses hommes voulaient faire pression..."
Il y eu un loin moment de silence et elle finit par dire " Merci Kyo". Il l'a regarda, il l'a trouva mignonne, il répondit par un sourire et partit. Puis il revient vers elle.
"-Je te ramène, ou vis-tu?
-Près de la rivière a un kilomètre du château.
-Bien allons-y!"

Il l'accompagna, pendant le trajet elle lui prit la main, il était un peu gêné, mais il la garda, cette main. Après un bon moment de marche, ils arrivèrent enfin devant chez elle. Il s'arrêta, il pourrait ne pas aller plus loin. Elle partit en courant vers sa porte, elle fit demi-tour et lui embrassa la joue
" Encore merci, rejoint moi ici demain, s'il te plait, j'aimerais te remercie plus convenablement" 

Kyo répondit par un sourire, quand elle partit, il rougit. Il regarda si elle rentrait bien chez elle, et il partit. "Athribis, je n'oublierais pas"
Le lendemain matin, il fit là, au lieu de rendez-vous. Elle sortit, folle de joie de le revoir, elle le fit rentrer, il fut laver et préparer. Il était surpris, elle l'emmena dehors. 
"-Ou allons-nous Athribis?
-C'est une surprise!"
Il fit emmener au château, présenter au Roi. Il fut impressionné. Il n'était pas habituer à cela. Athribis semblait à l'aise.
Cette fête avait assemblé tout le royaume, vins, pintades, poulets, rôtis tout était en l'honneur de Kyo.
Il ne savait pas quoi, la musique retentit, Kyo demanda à Athribis d'être sa cavalière. Ils se mirent à danser, Kyo ne savait pas vraiment quoi faire, mais il voulait danser, profiter de la fête.
Tout le monde les regardait, il se sentait léger. Sa tête tournait a force de danser et de rires. Il aimait cette fête. Il ne voulait pas qu'elle se termine.
La fête se termina jusqu'au soir. La nuit tombée, Kyo devait partir, a contre cœur. Quand il partit, Athribis lui offrit un baiser et aussi un ruban. Il rentra chez lui, triste.
Il savait que c'était la dernière fois qu'il l'a verra, car leurs différences étaient si grandes qu'il préférait ne pas y passer. Il pensait a elle.
Beaucoup de temps se sont écoulé, Kyo a maintenant 17 ans et une idée lui traversa l'esprit. L'idée fut de créer un équipage pour défier les océans et voguer au large des côtes. Mais après plus de réflexions, il se dit qu'il ne pouvait pas abandonner ses parents et sa sœur. Il jura qu'un jour il créera son équipage. Le gout de l'aventure coulait dans ses veines.
2 ans plus tard, kyo avait perdu sa sœur et ses parents à cause de la peste. Et pour le mettre encore plus au fond du gouffre, il apprit par le même jour qu’Athribis avait été capturé par des pirates de mer. Alors il se rappela de son ancien rêve, celui de partir à l’aventure, créé un équipage et partir au-devant du danger mais cette fois il avait un but, sauvé Athribis.

CHAPITRE 2 : Le recrutement

kyo alors inquiet pour son bateau se mit a la recherche de
celui - ci.Il marcha pendant des heures pour trouver une personne qui
donnait , vendait son bateau ou alors mieu un bateau
abandonner . Apres tout maintenant s'était un pirate , un pirate des mers.Quand soudain il vut un énorme bateau avec la coque brisé et le mat sur le pont.Dans sa tête , un déclic eu lieu et il se dit " c'est
celui là ". Alors kyo se rapprocha pour mieu voir. Il
était en piteux état mais pas irrécupérable, il se dit que
2-3 coups de marteau et remplacer 2-3 pièces et le bateau serait de nouveau en mer.Il chercha en vain le propriétaire du bateau mais il ne le trouva nul part. Donc, il alla chez le notaire et expliqua
que c'était son bateau. Le notaire lui dit que ce n'était
rien qu'un vieu tas de ferrailles mais kyo refusa de le croire. Alors, a bout d'arguments, le notaire lui donna le bateau pour fort peu d'argent. Alors kyo s'en alla vers la taverne
tout fier , pour fêter son acquisition.

En prenant une peinte de rhum , kyo laissa trainer son
oreille un peu partout , il entendit de tout : des paris sur
les chars, des baignades aux thermes , de tout. Mais
soudain, son oreille s'arreta sur une discution entre deux vieillards : 
<< eh Romain tu savais qu'une personne recrute un équipage pour partir a la chasse aux trésors?
- Qui ça? 
- il s'appelle Junka je crois
- Ah oui j'en si déjà entendu
parler de se petit garçon, c'est un voleur . Mais ou ce le recrutement Tom?
- Voyons romain , tu ne le sais toujours pas? C'est la taverne au bout de la rue du therme le plus proche de la fontaine centrale du forum.
- ... >> 
Kyo n'en écouta pas plus et il partit aussitôt dans la direction de cette fameuse rue. Alors, kyo alla à la fontaine et il chercha le therme la plus proche. Au bout de 30 minutes de recherches autour de
celle-ci, il trouva enfin ce therme . Il continua donc la
rue sur plusieurs centaines de mettre et il ne trouva rien. Il se dit alors qu'il avait dépasser cette taverne et que cette rue ne mènerait a rien. Mais c'est alors qu'il entendu des voix, beaucoup de voix. Il se tourna donc vers la provenance des bruits. Les bruits étaient encore plus enfoncer dans la rue, il s'approcha donc, méfiant. C'est alors qu'il trouva enfin la taverne tant convoitée ! La pancarte de la taverne était pratiquement illisible, mais kyo crut percevoir quelques lettres par ci , par la. Avec les lettres qu'il trouva et son sens de la déduction, kyo déduisit que le nom de la taverne était " Pirate un jour, pirate pour toujours. "

Quand il rentra , son cœur rata un battement tellement qu'il
y avait un brouahaha immense, de toutes parts sa se
bousculer , se bagarrais , hurlais , discutais , marchandais
de tout , c'était incroyable. Mais kyo fut attiré par une fille, jolie, fine, élégante . Elle était parfaite mais ... C'était elle la fautive de tous ce brouahaha. Alors kyo s'asseilla dans un coin tout en ne l'a quittant pas du regard. Voyant qu'il n'allait pas être servis d'ici peu, il se présenta au bar et demanda un remontant. Le barman était un gros homme, brusque, violent, court sur pattes. Quand il eut finit son verre , kyo demanda comment on fesait pour recruter un équipage. D'un coup, tout le monde se tut et se tourna vers lui. Il rougit quelque peu et les discutions reprennerent aussi vite qu'elles s'étaient arrêtées. Alors le gros homme l'installa a une table et lui donna un stylo et une feuille. Il appela au rassemblement et il expliqua ce que kyo comptait faire. Mais peu de monde vinrent, l'idée de chercher une fille déjà sûrement morte a cette heure ci et d'avoir un petit salaire ne satisferent que peu de monde. Malheureusement ceci était incompétent et sûrement pas prêt a vivre une aventure comme celle ci ou la famine et la maladie les dévorerai chaque jour peu a peu. Mais kyo trouvait une
première personne au bout de 2 H de recherche. C'etait un jeune
garçon nommé SirAs, il est navigateur et il s'est se battre
car c'est un fils de chevalier . SirAs était aussi l'ami de
la fille enlevé. En plus de savoir se battre son père lui avait aussi appris a naviguer un bateau, ce qui serait très utile pour les guider même lors de fortes tempêtes ou de vents violents.

Après sa première recru , kyo pensa que tout irai mieux, et
, c'est ce qu'il se passa. Un homme d'une quarantaine
d'année se présenta. Il se nommait Mirage et il avait vécu bon nombres d'aventure comme celle - là. Quand kyo lui posa la question " Pourquoi tenté
l'aventure sachant que la fille était peut - être morte? " il lui répondu juste : << car c'est pour une bonne cause >>. Par la suite, mirage fit savoir à Kyo qu'il était et Cuisinier et Cannonier.
Kyo , très content de ses deux nouvelles recrues était fière
comme un paon, mais comme toute bonne chose a une fin, il ne trouva plus personne. Alors qu'il s'appretait a partir, la jeune fille delà taverne, qui, tout a l'heure, fesait des pitreries et
provoquait des brouahahaha vint le voir. La jeune fille lui proposa un jolie marché bien alléchant ,
le marché consistait a jouer à pile ou face. Si kyo tombait
sur pile, elle viendrait dans l'équipage mais, si la pièce
tombe sur face , alors , kyo deviendrai son cobaye pendant 2 semaines. Kyo sortit donc une pièce de sa poche et l'a   balança . La pièce retomba sur sa main et ils regardèrent ensemble, PILE ! La jeune fille viendrait dans l'équipage ! Mais , voilà , la fille n'était pas d'accord et elle pensait que Kyo avait triché. Cependant, kyo resta ferme, un pari reste un pari.
La jeune fille, abattu par ce qui venait de se passer alla
préparer son panier. Mais avant qu'elle ne parte le faire.
Kyo l'interpela et lui demanda son nom. Elle s'appellait
" Angeline du cristal d'argent ". Drôle de nom se dit kyo mais il dit à la fille : << très bien pour moi ton nom sera Angeline >> . Angeline oscilla de la tête puis partit. 
En sortant de la taverne, kyo alla à l'adresse que Angeline
lui avait donné sur un bout de papier , car oui il savait
lire et écrire. Arrivé à destination, il trouva Angeline
sur le seuil de sa maison , panier à la main. Le panier à cette époque : qui sera appelé plus tard IV siècle avant J.C servait a mettre ses habits et sa nourriture. Kyo l'emmena donc au port et lui montra le bateau, il
fallait faire quelques réparations mais ça devrait le faire
pour partir d'ici une semaine. Le problème était qu'il manquait une personne qui pourrait coordonner tout ce travail. Donc, Kyo et Angeline partirent à la recherche d'une personne intelligente, pas trop peureux et surtout médecin.
Car après récapitulation de son équipage , il manquait
un médecin. Alors les deux compères se séparèrent pour trouver la bonne personne. Kyo ne trouva personne du coté des intellectuels , ils étaient tous trop occupés par leurs bouquins que de ce qui se passait autour.
Quant à Angeline elle chercha du coté des médecins, elle fut
bien tenté de fuir mais elle savait que Kyo l'a retrouverai.
Perdu dans ses pensés, Angeline ne vit pas le médecin passé
et ils se cognèrent violemment et tombèrent tous les deux par terre. Angeline encore sonner prit la main du docteur qui l'aida à se relever. Elle bafouilla mille escuses. Angeline perçu au
fond de son esprit que c'était la bonne personne. C'elle qui
manquait pour l'equipage. Angeline parla de son idée au médecin et celle - ci fut ravi de cette merveilleuse idée. Alors ils
retrouvèrent kyo, puis, repartirent en direction du bateau. 1 semaine plus tard , le bateau était entièrement réparé et ils pouvaient navigués à nouveau. Alors Kyo, Angeline, Mirage, SirAs et Ayame partirent enfin à l'aventure.


CHAPITRE 3 : Le voyage


Cela fesait déjà 2 semaines qu'ils étaient en mers mais
aucun indice au sujet de Athribis. Angeline qui a réussi à
négocier le post navigateur manie le gouvernail et le bateau
d'une façon déconcertante. Quant à kyo, il dirigeait son
bateau d'une main de maître , personne n'était épargner pour faire les
corvées comme : laver le pont et faire les lits de ses
compagnons ... Pour la cuisine , Mirage était le meilleur,
il préparait des repas fabuleux pour nourrir son equipage. Il faut avouer que kyo avait amener énormément de provisions
sauf que voilà , les provisions et l'eau vont bientôt
manqués alors ils devront faire escale. Sauf que aucun bout
de terre, aucune île était à l'horizon. Il leur faudrait encore tenir quelques temps ...

Au niveau de l'ambiance aucun problème sauf quelques fois le
tempérament de Angeline mais à force , ils avaient pris
l'habitude. Il fallait juste se montrer autoritaire car
Angeline se croyait supperieur aux autres mais Kyo l'a rappela vite à l'ordre. Si elle commença à se montrer supperieur aux autres, un
petit tour dans la petite prison construite par SirAs le
Charpentier mais aussi Cannonier. SirAs était sûrement le
plus accompli de l'équipage .Il savait beaucoup de choses et il le transmettait aux autres. Mais 1 semaine de plus passa ... aucun morceau de terre en
vu ... rien . Il devait faire un régime ... mais l'eau était
indispensable. D'ici deux jours l'eau manquera et ils
devront prier pour qu'ils arrivent à temps sur une île. Mais a cause de la pennurie de nourritures et d'eau , les
esprits s'echauffaient vite. SirAs et Angeline devenaient de
plus en plus dominateur. Et , kyo ne pouvait rien faire ,
même lui il savait qu'il était moins fort qu'eux. Alors il n'avait pas le choix, il laissa faire en espérant qu'un jour sa irai mieux.
Deux heures après l'echauffourer entre SirAs et Angeline , Angeline fit une grosse erreur. Elle piqua un bois dont SirAs avait besoin et elle ne voulait pas lui rendre. Alors SirAs qui était déjà bien en colère contre Angeline , se lâcha. Il prit Angeline avec ses deux mains et l'a colla contre la parois en bois du bateau. Angeline tenta de se libérer mais en vain. SirAs la frappa de toutes ses forces encore et encore en lui expliquant qu'il voulait bien être gentil mais qu'il ne fallait pas exagérer. Il continue de frapper encore et encore mais la famine et le manque d'eau de ces derniers jours commençaient à se ressentir. Ses coups devenaient de moins en moins puissant. L'équipage qui arriva à ce moment tenta de les séparer mais rien ne se passa , SirAs refusait de lâcher prise. Alors Kyo qui arrivait , pris son sabre et le mit sur le cou de SirAs le menaçant de lui trancher la gorge si il ne lâchait pas Angeline. SirAs alors obligé de la lâcher, la regardait avec un regard noir, comprenant ainsi à Angeline que la prochaine fois ce sera la bonne et qu'il n'y aura cette fois personne pour la sauver.

2 heures après le " combat " de SirAs et Angeline,
tout l'équipage poussa un cris de joie à l'unisson. La
raison ? De la terre ferme enfance !! Ils étaient tous
sauvés ! Ils pourraient remplir les cales du bateau de
nourritures et d'eau sans oublier bien sûr le rhum ! Ils se rapprochaint de l'île quand soudain ils eurent tous
un frisson dans le dos, l'embleme de la flotte de navires
amarrée sur le port était celui de la Marine. De terribles
souvenirs de la course poursuite défilaient dans la tête de Angeline. Il fallait absolument qu'ils passent inaperçus et surtout
pas en étant des sortes de pirates naviguant sur les mers
sans aucun droit. Alors , ils se changèrent tous, de la tête
aux pieds. Le drapeau de l'equipage aussi fût changer. Ils allaient essayer de passer comme commerçant , revenant les tonneaux
vides. Le bateau accostait donc sur le port et tous
descendirent rapidement. Il ne fallait pas trainer ! Ils passèrent tout d'abord le port , sans encombre , personnes ne les avait reconnus grâce à leurs nouveaux habits. La Marine ne de doutait de rien. Tout l'équipage se séparait pour trouver les objets qu'ils auront sur le bateau : rhum , nourritures , bois , eau ils leur fallait pratiquement de tout. Mirage et SirAs s'occupèrent de la nourriture et du bois. Quant à Ayame et Angeline , ils se chargèrent de prendre du rhum et des médicaments pour les cas extrêmes . Pour finir Kyo s'occupait de l'eau. Trouver de l'eau potable était très compliqué et demandait beaucoup d'argent. Il avait amener 30 tonnelets pour y mettre l'eau à l'intérieur. Tout ceci , il y transportait dans un petit char qu'il avait louer pour l'aller - retour. Chez un marchand , il essaya de négocier le prix de l'eau mais le marchand était tenace. Il vendait à un prix et on ne pouvait pas discuter. Mais, kyo eut beaucoup de chance, une petite bagarre entre deux gladiateurs éclata à une centaine de mètres d'eux. Alors le marchand très intrigué par ce qui se passait alla regarder le combat et laissa kyo seul. Kyo ne perdit pas une seconde et remplit avec précipitation ses trente tonnelets d'eau potable et les remis sur le petit char. Il fila sans en demander son reste et alla retrouver le bateau dans le port. Tous étaient déjà revenus et avaient remplis leur mission avec succès. Ils embarquèrent donc tout le matériel récupéré et ils le mirent dans les cales du bateau. Mais le marchand avait donner l'alerte et il reconnut aisément kyo. Alors l'équipage tenta de vite défaire les liens et partir au plus vite mais les gardes de la Marine avaient été rapide , ils avaient accrochés les liens du bateau à leur navire qui était bien plus grand et lourd. Le navire de kyo ne bougea pas d'un poil. Ils allaient devoir se battre et sûrement être prisonnier ou pire , être tuer car les gardes de la Marine étaient trop nombreux. Environ une centaine contre cinq. Kyo allait ordonner de lâcher les armes quand un mystérieux inconnu monta sur le navire de la Navire et coupa les liens ! Les gardes totalement pris au dépourvus de voir les cinq pirates s'éloigner se tournèrent vers le fautif. Un jeune garçon , brun et les cheveux long se tenait sur le bord de leur navire. Quand ils voulurent l'attraper , ce mystérieux individu avait encore des tours dans sa poche. Avec un sang froid impeccable et une bravoure sans faille. L'homme sauta sur le mat et fit un énorme saut pour atterrir sur le pont de l'équipage à kyo. De justesse mais il y est arrivé. 
Qui peut bien être ce mystérieux individu ? 
_________________
Quand on veut, on peut


Revenir en haut
Skype
Publicité






MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 00:31 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pwasson


Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2012
Messages: 247
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Jeu 13 Déc - 14:47 (2012)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

la flemme de lire :D
quaand j'aurai le temps je le ferai...
_________________
http://www.noelshack.com/2012-42-1350765969-dragonica12101017283900.jpg


Revenir en haut
Ptisassa
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2012
Messages: 266
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 21 Déc - 11:38 (2012)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

 Tu as tout écrit? :o
_________________


Revenir en haut
Skype
Ptittdemon
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 334
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Ven 21 Déc - 18:09 (2012)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

Bah oui pourquoi? et j'ai pas fini j'espère faire 7 chapitre à peu près
_________________
Quand on veut, on peut


Revenir en haut
Skype
Pwasson


Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2012
Messages: 247
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Ven 21 Déc - 18:13 (2012)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

Nan il a tout copié/collé d'un autre forum :D
_________________
http://www.noelshack.com/2012-42-1350765969-dragonica12101017283900.jpg


Revenir en haut
Ptittdemon
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 334
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Ven 21 Déc - 20:10 (2012)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

Non de mon bloc note sur iPOD XD
_________________
Quand on veut, on peut


Revenir en haut
Skype
Ptisassa
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2012
Messages: 266
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim 23 Déc - 14:50 (2012)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

Mdr gg :o
_________________


Revenir en haut
Skype
Ptittdemon
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 334
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim 23 Déc - 21:38 (2012)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

J'ai pas fini :/
_________________
Quand on veut, on peut


Revenir en haut
Skype
Janice
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2012
Messages: 518
Localisation: Romans sur Isère

MessagePosté le: Dim 23 Déc - 22:49 (2012)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

Whaou, as tu songé à être écrivain "pour de vrai" lol ? :o

Revenir en haut
Ptisassa
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 01 Juil 2012
Messages: 266
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 24 Déc - 00:38 (2012)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

J'adore l'histoire, tu ecris bien x) petit bemol j'aime pas trop le cadre temporel jprefere la modernité :p
_________________


Revenir en haut
Skype
Ptittdemon
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 334
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mar 25 Déc - 01:35 (2012)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

Je n'y ai jamais songé tez mais moi rester derrière un bureau? YEURK c'est affreux ...

Ptis ne t'inquiète pas, chapitre 5 on passe dans le monde d'aujourd'hui ;)
_________________
Quand on veut, on peut


Revenir en haut
Skype
Ptittdemon
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 334
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim 1 Sep - 23:32 (2013)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

Bon j'en avais marre de l'autre histoire alors j'en ai fait une autre :
ATTENTION !! Ça risque d'être serré sur mon bloc note je peux pas faire des retours à la ligne c'est trop chaud


Livre 1 : Slevin, Vasco et pikpasmasalad, une seule chose les unis : la vengeance jusqu'à à la mort.

CHAPITRE I : La destruction d'un village

Un jour, un petit garçon de l'âge de 7 ans et son village furent attaqués par une bande de pirates. Le village, sur le littoral était plutôt une ville de commerce avec les allers et venus des marchands et des musiciens. Ce n'était pas un village fortifié comme on en avait l'habitude à cette époque-ci, non il n'y avait ni muraille ni tour de guets, juste un phare pour guider les bateaux qui, au-loin rentre après la nuit tombée. Alors le village n'était pas paré pour contrer les pirates. Ils massacrèrent sans pitié les femmes et les enfants et capturèrent les hommes pour les revendrent comme esclaves. Malgré tout, Slevin, le garçon de 7 ans avait pris des cours d'arts martiaux et de stratégies. Il sut exactement comment réagir, il se cacha derrière un comptoir et attendit qu'un pirate arrive. Et là CHLINC il mît un coup de sabre dans le cœur au pirate et s'en fut finit pour lui. Grace à cela , Slevin réussit à tuer au moins 15 pirates. Mais voilà il était dans une taverne et le capitaine des pirates avait envie de se rafraichir et de savourer sa victoire. Le capitaine passa derrière le bar là où l'attendait le garçon. Mais slevin, impressionné par la barbe énorme, qui touchait presque le sol du capitaine, mît trop de temps à réagir et le capitaine contra son coup et lui mît son sabre sur la gorge prêt à l'égorger. Slevin se débattit comme un fou et arriva finalement à se dégager malgré du sang qui tombait légèrement de sa gorge. Le capitaine ordonna de sa voix lourde et grave:
<< Que l'on attrape cet enfant et que l'on me l'amène !! >>  
Les pirates s'exécutèrent rapidement sans protestation et ramenèrent slevin devant le capitaine. Slevin qui, fou de rage, regardait le capitaine d'un regard noir, fit une chose aussi stupide qu'inutile, il cracha sur la figure du capitaine. Rouge de colère mais aussi impressionné par le courage du garçon décida de laisser en vie Slevin, alors le capitaine tonna :
<< qu'on apporte ce garnement sur mon bateau et que ça saute !! >> 
Les pirates toujours à l'écoute de leur capitaine s'exécutèrent et amenèrent Slevin dans la cale du bateau, dans une des dernières cages seules qui restaient. Le village qui, 2 heures plus tôt , resplendissaient comme un soleil dans une nuit sans lune n'est maintenant qu'un tas de cendre ... 

CHAPITRE II : Le voyage  

Slevin était allonger sur le sol froid et humide quand il se réveilla. Il eut tout d'abord un mal de tête énorme et il vacilla en tentant de se mettre debout. Mais il était encore trop fragile et Slevin se rassit hillico. Il fit la seule chose qu'il pouvait faire, il observa les alentours. Seuls des hommes étaient enfermés dans des cages identiquent à la sienne. Les hommes étaient environ 5 par cages. Tous pratiquement les uns sur les autres. Puis Slevin continua sa recherche et vit alors que le capitaine du navire avait un goût très prononcer pour le noir. Les barreaux, les lits et le sol étaient noirs. Puis Slevin remarqua qu'il avait un luxe que les autres n'avaient pas. Signe que le capitaine l'appréciait un petit peu. Ce luxe était un sceau, noir évidemment, pour lui permettre de uriner dedans alors que les autres, urinaient dans un coin ou il y avait juste une serviette pour empêcher que ça salisse le sol. Soudain un matelot arriva là où était les prisons et fit monter 10 hommes. Puis environ 30 minutes plus tard, les 10 hommes redescendirent dans les cages et le matelot en fit monter encore 10 puis il fit la même chose 4 fois, jusqu'à que ce fut son tour. Mais lui il était seul à monter. Il découvrit bientôt pourquoi les hommes étaient si épuisés. C'était parce ce que le capitaine voulait garder les prisonniers en forment pour les revendrent en forment et à bon prix. Mais le capitaine lui fit faire des choses différentes que les prisonniers. L'ordre était clair, il fallait qu'il nettoie le point et qu'il n'y ai pas une trace de poussière. Il se souvient alors de la sanction si il ne faisait pas correctement son job'. * Je ne veux plus voir une trace de poussière où alors ce sera 1 coup de fouet par trace * Slevin s'exécuta donc et finit de nettoyer le pont à la nuit tombée. Il rentra épuisé et les genoux en compotes dans sa cage et s'endormit profondément. 
Le lendemain, Slevin se réveilla dans un brouhaha énorme. Les hommes gueulaient tels des chiens enragés. Mais il y avait une raison à tout cela! Le capitaine venait d'exécuter un homme devant leurs yeux. Slevin lui, s'en foutait comme de sa première couche. Il ne connaissait pas le dixième des hommes en face de lui. Il se rendormit donc et ne se réveilla que bien plus tard après.
Déjà 3 semaines s'étaient écoulées depuis leur départ et les journées se rythmaient toujours de la même façon: - travailler - manger - travailler - dormir. Les journées étaient relativement longues car ils commençaient quand le soleil faisait son apparition  et ils finissaient quand celui-ci disparaissait. Plusieurs hommes étaient morts de faim, de soif ou tout simplement de fatigue. Slevin était dehors quand il vit une île très petite au loin. Un minuscule bout de terre perdu dans un vaste océan. Puis une colombe vint se poser sur le bord du bateau et le capitaine, tira instantanément avec son fusil la colombe et celle-ci tomba dans l'eau sans un bruit. Alors ce fut à ce moment là que Slevin entra dans une colère noire. Lui qui aimait tant les animaux, qui les chérissait autant qu'il chérissait sa famille, avait vu le capitaine descendre une colombe, ce magnifique oiseau qui reflète la paix. Et là d'une balle le capitaine avait détruit ce mythe. Slevin cracha dans la direction du capitaine et dit d'une voix forte :
<< FUMIER !! Vous avez tuer ce pauvre oiseau alors qu'il ne vous avait rien fait ! Vous n'êtes qu'un rat des mers sans règle ni loi qui tue ou maltraite tout ce qui bouge autour de vous !
- COMMENT oses-tu me parler de cette façon, j'aurai pu te tuer mais je t'ai laisser la vie sauve. Tu es en vie grâce à ma bonté de t'avoir sauvé ! Tu seras puni par ton arrogance ! 3 jours sans mangers te fera le plus grand bien !
- J'en ai que faire de manger, je suis déjà mort depuis que mon village a été détruit. Après ce que j'ai vu jamais je vous pardonnerai, je vous traquerai jusqu'à la mort ! Jusqu'à que votre tête pendra au mat de votre navire !
- Alors ma punition sera des plus douloureuse ! Je vais t'abandonner sur cette petite île que l'on voit là et toi qui te vente de toujours voir tous tu aura aussi les yeux crevés !! >> 
Et c'est ainsi que Slevin se retrouva seul, abandonné de tous sur cette pauvre île n'ayant que pour nourriture 3 pains séchés et une gourde d'eau. Mais le pire de tout, c'était qu'il était aveugle ...

CHAPITRE III : L'aveuglement c'est comment?

Tout était sombre, noir, lugubre il ne voyait plus rien ! Slevin était complètement paniqué ! Il avait été inconscient depuis que le capitaine avait bruler ses yeux avec du fer extrêmement chaud. Il venait de se réveiller et constata malheureusement qu'il était aveugle. Il crut tout d'abord qu'il était dans un rêve mais après s'être frappé la jambe 3 fois avec un bout de bois qu'il avait trouvé en tâtonnant autour de lui il ne pût que se rendre compte que c'était bien la triste réalité. Mais bien qu'il avait perdu son sens de la vue, ses autres sens qu'en à eux, ils étaient décuplés par 3 au moins! Il sentait tout les parfums alentours et il entendait tout ce qui bougeait, que ce soit sous une feuille loin de lui ou devant et près de lui. Il mît les 3 pains séchés dans ses poches et sa gourde sur sa ceinture puis il se mît debout et commença à explorer les environs tout en prenant soin de vérifier où il marchait grâce à ses mains qui le prévenaient des obstacles qu'il rencontrait. Il se mangeât quand même 3-4 arbres et avait du fait, quelques bleus sur le visage. Mais petit à petit il s'habituait à sa cécité et arrêta de voir les choses en noir. Après c'être pris encore un arbre il décida de s'asseoir et de réfléchir à ce qu'il allait faire. De suite vint l'idée de se venger contre ce maudit capitaine qu'il lui avait rendu la vie encore plus dure de ce qu'il avait avant. Il réfléchi aussi à plusieurs plans pour ce sortir d'ici mais ils étaient tous impossible à cause de sa cécité. * AH si seulement je pourrais avoir au moins un œil * pensa-t-il car sa principale idée était d'attendre qu'il bateau se pointe et là alors il pourrait leur faire un signe. Mais il ne pourra jamais voir le bateau pour faire ensuite des signes. Slevin se remit donc en route et chercha de l'eau potable car il avait bientôt finit sa gourde et malheureusement l'eau de l'océan était bien trop salée pour pouvoir la boire. 
Slevin s'enfonça donc dans l'île en espérant qu'une source d'eau s'y trouvait. Il trouva finalement une source d'eau après de longues heures de recherches. Mais le principal y était ! Il l'avait trouvé sa source. Slevin décida donc de construire une petite cabane pour s'abriter, mais en étant aveugle c'est très très compliqué ! Mais Slevin sentit un courant d'air fraie qui s'échappait d'un endroit , sûrement une caverne car quand il tâta les murs, c'était de la pierre. Il s'installa donc au début de la caverne et s'endormit ... 

CHAPITRE IV : Un chien, porteur d'espoir ! 

Slevin se réveilla en sursaut dans sa caverne. Il était trempé jusqu'au os, car dehors un orage et pluie battante faisaient rage. Il se leva donc et remonta un peu le tunnel de la caverne pour s'enfoncer un peu plus dans les profondeurs de la caverne. Il n'y avait rien à part de la pierre, de la pierre et encore de la pierre. Et c'est là qu'il sentit quelque chose de mouillé sous sa main. Il fut très surpris et reculas d'un bond en arrière. Et soudain comme un éclair qui frappe le sol, un jappement de chien résonnât dans la caverne. Slevin eut peur puis cette peur passa et le soulagement la remplaça. Il n'était pas seul sur cette île, il avait un compagnon avec lui. Mais curieusement ce chien ne bougea pas de où il était. Slevin se rapprocha et sentit avec sa main un piège de fer. Le pauvre chien avait une patte coincée dedans. Le chien avait du être pris au piège il y a peu de temps car du sang s'écoulait toujours de sa blessure. Et soudain, à la grande surprise de Slevin, l'esprit du chien pénétra dans son esprit et ils se connectèrent tous deux. Slevin comprenait ce que disait le chien dans son esprit mais aussi l'inverse mais le plus surprenant pour Slevin était qu'il ressentait tous les sentiments du chien. Slevin très heureux de ne plus être seul nomma le chien Vasco. Vasco se décrit au près de Slevin, il était petit, les poils mis longs et blanc. Son torse était rose mais avec quelques poils blancs. Slevin allait alors à son tour se décrire quand le chien l'arrêta et lui dit qu'il le voyait. Mais alors que tout ce passait pour le mieux, le chien poussa un gémissement de douleur. Il expliqua entre 2 halètements son problème et expliqua à Slevin comment lui enlever le piège :
<< Ce n'est pas compliqué mon garçon, tu touches ma patte pour te repérer, ensuite tu tires d'un coup fort et sec >> 
Slevin s'exécuta immédiatement et eut du mal à sortir la patte du chien mais il y arriva finalement malgré beaucoup de hurlement de douleur du chien. Mais il s'en était sortit ! Vasco lui sauta à la gorge et lui lécha sa joue pour le remercie. Il expliqua rapidement à Slevin qu'il s'était retrouvé là car il avait fui dans cette caverne et qu'il s'était pris un piège. Mais slevin n'écoutait déjà plus qu'à moitié car son esprit était au delà de la caverne pour ce planté au bord de l'eau. Il réalisa soudain qu'il pourra enfin s'échapper de cette île grâce à Vasco. Il suffira juste que Vasco le prévienne quand un bateau sera en vue ! Vasco quand à lui venait de finir son explication que Slevin n'avait pas écoutée et ils partirent dehors, s'allonger sur la plage. Ils eurent de la chance, l'orage et la pluie s'étaient arrêtés.

CHAPITRE V : Il faut s'habituer à cette vie maintenant !

Déjà 2 semaines que Slevin et Vasco s'étaient rencontrés dans cette fameuse caverne. Ils commençaient tout juste à coordonner leur pensé pour que chacun est les siennes et qu'ils puissent communiquer au mieu. Vasco connaissait par cœur les endroits où trouver du gibier, un abri ou de l'eau potable. il montra donc tous les recoins de l'île à Slevin et Slevin fut très heureux de cette nouvelle vie avec un compagnon bon et fidèle. Vasco transmettait les images que lui il voyait dans la tête de slevin pour que lui les voit aussi. Donc slevin ne s'aperçut presque plus de sa cécité. Ils commencèrent tout deux à construire un maison de fortune pour y vivre paisiblement et longtemps. Slevin ramenait le bois et posait les matériaux en place et Vasco allait chercher les petits objets légers comme des plumes pour les lits et du gibier pour se nourrir. C'était un vrai bonheur ils vivaient comme Robinson crusoé. Le matin ils fesaient tout deux la grasse mâtiné jusqu'à que le soleil est atteint son Zenith et le soir ils parlaient de leurs aventures autour d'un bon feu. Vasco en avait beaucoup à raconter comme celle où son pauvre équipage s'est fait complètement décimer par un autre équipage. Mais Vasco gardait très précieusement le fait qu'il avait été dans un équipage de pirates car cela pourrai troublé Slevin. 
Enfin pour finir la journée ils se couchaient et s'endormaient dans la caverne où Slevin avait découvert Vasco car ils n'avaient pas encore finit leur luxueuse maison. Mais au bout de 3 semaines d'efforts, vint le réconfort, ils finirent enfin la maison. Faite de bois et isolé grâce aux plumes , la maison était agréable, comme les deux compères la souhaitait. Finit cette caverne salle et malodorante, bonjours cette maison propre et parfumée ! Vasco c'était fait un petit nid douillet pour pouvoir faire la sieste à toute heure de la journée. Quant à Slevin il s'était fait un lit avec des pieds en bois, un matelat en mousse, un oreiller en plume et une couverture en laine de mouton. Mais toute bonne chose à une fin, et 1 mois après avoir construit la maison, les jours devinrent lugubres et les soirs très froid un froid si hardant que Slevin attrapa la crève. Mais forte heureusement elle ne dura que 3 petits jours. Slevin et Vasco commençaient à manquer de nourriture. Et enfin un jour qu'ils se promenaient sur la plage, un espoir surgit dans le cœur de slevin, un bateau était en vue au loin !! Ils essayèrent de faire des signes au bateau mais ils ne virent rien. Alors slevin et Vasco rassemblèrent tous leurs provisions et les firent brûlées. Le bateau les vit enfin et se dirigea enfin vers eux mais soudain une grande désilution frappa Slevin, c'était un bateau de pirate et maintenant il fonçait sur eux ils étaient perdus !! Mais Vasco lui n'en revenait pas , c'était le même drapeau que son équipage d'autrefois, y auraient-ils eu des survivants de son équipage? 

Chapitre VI : Un équipage de pirates ! 

Le bateau s'apprêtait à lâcher l'ancre pour venir les rejoindre mais Slevin s'était enfuit aussi loin qu'il pouvait tandis que Vasco était resté scotcher sur place. Vasco vit descendre les membres de l'équipage et aucun n'était de son ancien équipage. Mais le dernier sortit et ce fut la grande surprise pour Vasco, son meilleur copain d'antan avait survécu, il n'en revenait pas ... Son pote était " pikpasmasalad " aussi surnommé " Pik " , il était grand, sans muscle, une tête en forme de salade et les yeux noirs. Il était anciennement le second de l'équipage , le deuxième plus haut poste après le capitaine. Pik donnait les ordres aux moussaillons et des conseils aux nouveaux. C'était un brave homme et voilà que maintenant il se trouvait capitaine. Vasco fut très ému de ce moment , sans attendre une seconde de plus il alla chercher Slevin pour le ramener. Mais tandis qu'il avait déjà fait quelques pas il se rappela de son lien mental avec son nouveau maître. Il l'appela donc et dit à Slevin de revenir. Slevin, quant à lui, était trop hypnotisé pour réagir et obéis donc sans réfléchir. Quand Slevin et son chien allèrent en direction du bateau, ils tombèrent auparavant sur un groupe de 5 pirates prêts à les descendre à l'instant. Si Vasco n'aurait pas décliner son identité passé, ils auraient été fait comme des rats ... morts. Les pirates les escortèrent jusqu'au bateau où le capitaine, visiblement, les attendait. Là, les retrouvailles furent très heureuses car pik ne s'attendait pas non plus qu'un autre membre de son ex-équipage avait survécu. Pendant des heures jusqu'à la tombée de la nuit, pik et Vasco se parlaient et racontaient leurs aventures. Bien sûr, Vasco ne pouvait pas parler, alors il transmettait les paroles à Slevin qui lui les remontait ensuite. Pik fut très content de cette découverte car il avait toujours eu envie de parler avec Vasco, même par l'intermédiaire de quelqu'un. 
Les compagnons d'équipage de PIk étaient eux aussi satisfait car il aimait quand leur capitaine raconter des histoires. Ils s'arrêtèrent enfin de parler pour le diner et pour savourer le magnifique repas préparé. Il était constitué de saucisses, poulets et patates tout droit sortis des coffres des équipages ennemis. Ils se couchèrent finalement dans les environs de minuit quand la lune était haute dans le ciel. Slevin s'endormit aussitôt, repu et joyeux. 

Chapitre VII : Le préparation au départ

Quand slevin se réveilla, déjà tout le monde était en activité, certains ramenaient du bois, d'autres de la nourriture  ou d'autres encore de l'eau potable. Vasco était en grande discussion avec pikpasmasalad et slevin décida de ne pas les déranger. Alors Slevin, bien que mal à l'aise, essaya d'entendre d'où venait les ordres pour demander au second si il pouvait de rendre utile. Il l'entendit enfin et se dirigea vers lui quand soudain il se prit un arbre en pleine poire et tomba, il se releva hillico même avec une douleur atroce sur le front. Tout le monde s'était tourner vers lui et il rougit tellement qu'il devint une tomate bien mure. Alors Slevin s'assit et mît sa tête entre ses mains pour cacher sa honte. Le capitaine vint le chercher et le releva. Il lui dit : 
<< ne rougit pas petit homme, ça arrive à tout le monde de se prendre quelque chose dans le visage, tient va aider le médecin , je suis sûr que tu peux y arriver malgré ta cécité. >> 
Slevin s'exécuta aussitôt et alla rejoindre le médecin en chef pour préparer des potions et des soins aux futurs blessés. Slevin remarqua alors que les postes étaient très repartis et chacun avait le sien , personne à la ramasse. Les charpentiers lavaient le pont, allaient chercher leurs bois pour reconstruite le navire et mettait en place les nouvelles planches. Tandis que les cuisiniers préparaient les repas, explosifs ou non, allaient ramasser leurs aliments et ils créaient des nouvelles recettes. Slevin pour aujourd'hui ne s'occuper qu'à confectionner des remèdes. Le maître médecin lui apprenait beaucoup et slevin buvait ses paroles. 
À la fin de cette journée épuisante , Slevin pensa qu'il n'avait plus rien à faire ici et repartit dans sa cabane. Mais PIk l'interrompu et lui dit : 
" Mon garçon, ton village a été décimer par un équipage de pirates malveillants, nous, nous nous sommes fait décimer auparavant par le même équipage! Que dirais-tu de faire équipe tout deux pour prendre notre revanche? " 
Je répondis alors :
" ce sera avec grande joie de mettre une épée au fond du coeur de celui qui a détruit mon village, mais je viens seulement si je suis l'apprenti médecin du maître Cyrion ! " 
Et ce fut marché conclus, tout était déjà prêt et ils allaient larguer l'ancre le lendemain matin au lever du soleil. Slevin , la rage au ventre de vouloir se venger, passa sa première nuit depuis longtemps dans un vrai lit au chaud ... et libre. 


Chapitre VIII : Le voyage

Tout était enfin prêt et le lendemain matin à l'aurore, ils étaient tous parés pour larguer les amarres. Et ils s'en furent sur le bateau, slevin dormait dans la cale du médecin, il y avait 2 lits : un pour lui et un pour son maître Cyrion. Celui-ci était grand, chauve avec une moustache plutôt grande. Sans barbe et il était très mince, aucun muscle on voyait ses os à travers sa chair et comme il se promenait tout le temps torse nu on voyait tous le temps ses os affreux. Ils étaient partis depuis déjà 4 heures que le premier rayon de soleil commençait à percer les nuages. Selon un moussaillon, cela annonçait qu'il n'y aura pas de tempête pour les détourner de leur but? Quel but? Tout simplement celui de se venger contre l'équipage adverse. Mais ils savaient tous qu'ils ne gagneraient jamais contre eux, il leur faudrait recruter des pirates. Mais même avec ceux-ci il y avait qu'un infime chance de succès. Mais ils étaient tous motiver et gonfler à bloc pour cela. Mais il y avait encore énormément de chemin à faire pour pouvoir espérer de les rattraper. Soudain une épidémie frappa l'équipage, une épidémie que l'on ne pouvait empêcher. Les médecins furent incapable de faire la moindre chose. Ils allaient tous mourir jusqu'à ce que slevin la trouvit. La première potion à guérir l'épidémie. Slevin confectionnait de toutes nouvelles potions jusqu'à ce qu'il fit un mélange de 2 herbes de l'île qui arriva à soigner malade, et quel malade ! C'était le capitaine de l'équipage que Slevin a sauvé, pikpasmasalad en personne ! Le capitaine, infiniment reconnaissant envers Slevin , le fit monter de grade, il n'était plus apprenti médecin mais second médecin, c'est à dire le poste juste en dessous du médecin , et celui qui avait ce rang était reconnu dans tout l'équipage presque à l'égal valeur du médecin. Mais malheureusement il ne restait plus que 10 personnes dans l'équipage contrairement à 50 quand ils avaient quitté l'ile et malheureusement le second de l'équipage à perdu la vie pendant l'épidémie. Vasco la remplacer à ce poste et il s'en sort plutôt très bien. Ils avaient fait déjà 3 semaines de navigation et toujours aucun indice sur leur ennemi. Jusqu'à ce qu'ils s'arrêtèrent à un village pour refaire le plein de provisions et qu'ils entendirent le nom de leur ennemi, ils étaient venu ici il y a 2 jours de cela. Ils remontèrent tous hillico dans le bateau et partirent en chasse. La poursuite avait commencé !

Chapitre IX : La poursuite

Slevin et son équipage étaient actuellement en traque du navire ennemi, celui qu'ils convoitaient depuis longtemps. Ils allaient bientôt le rattraper , plus qu'environ 12 heures de retard , un arrêt chez eux dans une taverne et ils les rattrapaient ! Slevin ne pouvait garder son calme tel son impatience était grande mais il ne fallait pas oublier qu'ils n'étaient que 10 alors que les adversaires devaient être environ 60 en face ! Slevin alla remarquer ce mauvais problème à PIk. Le capitaine était tout à fait d'accord avec lui et il réunit l'équipage au complet pour savoir de quel façon ils allaient attaquer. Un proposait l'affrontement frontal, un autre proposait une guerre entre cannons et un autre rejoignait l'idée du premier. C'était la cata complète. Jusqu'à ce que le mot " bombe " vint à raisonner dans la tête de slevin comme si Dieu lui avait donner. Slevin murmura cette idée et y pensa pendant longtemps. Les autres pendant ce temps, sans remarquer les tourments de slevin, avaient voter pour la guerre de canons. Ils allaient tous partir se reposer quand Slevin cria :
" STOP !! " 
Il l'avait crier d'une voix colossale et tout le monde se retournèrent vers slevin surpris qu'un gamin de 7 ans pouvaient crier aussi fort et donner des ordres aussi simplement. Slevin continua :
" J'ai une idée, nous allons nous faire pour un bateau de commerce et pendant que les pirates pilleront notre bateau, nous poseront des bombes et les feront exploser pour réduire le bateau ennemi en charpie. Peut être que nous perdrons tous la vie mais nous auront réussi notre but , notre vengeance ! " 
Tous le regardèrent, ébahis et surpris qu'ils n'avaient pas penser à cette idée plus tôt. Soudain l'un des hommes dit :
" Mais, si le bateau est vide, les pirates soupçonneront un piège et ils nous attraperont et nous tueront. Non? " 
C'était une remarque juste, mais Slevin avait toujours du répondant :
" Nous DEVONS prendre le risque, sinon quel aurait été notre but si devant l'ennemi nous fuyions. Si vous ne voulez pas y aller, j'irais seul. "
Une voix s'éleva soudain de derrière du groupe, c'était le capitaine:
" Tu ne seras pas seul mon garçon, je viendrai avec toi " 
Les pirates, suite à la déclaration de leur capitaine réfléchirent à cette idée, mais leur idée n'avait pas changer ils resteraient sur le bateau et seront des appâts. Mais parmi les 8 pirates restants, Cyrion et Vasco décidèrent de les accompagner. Ils seront 4 pour cette dernière aventure ensemble. Pendant qu'ils parlaient, le soleil venait de se lever et ils entrevirent non loin le bateau ennemi. L'affrontement final avait commencé.

Chapitre X : L'affrontement final

L'équipage de pikpasmasalad allaient enfin embarquer à bord du navire ennemi. Ils avaient mis toute leurs provisions bien en vue pour se faire passer pour des marchands qui vend rhums, fruits et légumes. Pendant que les pirates passaient sur leur pont supérieur du bateau, les 4 compères avaient fait une passerelle pour passer directement à l'arrière du bateau ennemi. Ils assassinèrent 5-6 pirates qui étaient en garde avant d'atteindre la salle des canons, là où se trouvait la poudre. Slevin avait amené seulement 3 allumettes, c'était tout ce qu'il y avait sur le bateau qui pouvait enflammer la poudre. Slevin et pik mettaient en place la poudre pendant que Vasco et Cyrion montaient la garde. Mais soudain un garde qui faisait son tour de ronde entra dans la pièce et les vus instantanément. Vasco et Cyrion n'avaient pas été assez rapide pour l'abattre dès qu'il était entré. Le pirate ennemi avait eu le temps de tirer une balle. Même si elle n'a rien touché, les pirates alentours entendirent le bruit et se précipitèrent vers l'endroit où le coup de feu avait été tiré. Cyrion et Vasco étaient débordés et bientôt Cyrion tomba par terre avec une balle dans le front et Vasco s'écroula avec une balle dans le poitrail. Soudain la vision que slevin tirait de Vasco devint flou et il ne vit presque plus rien. 
Pendant ce temps, sur le pont supérieur du bateau de l'équipage de PIk, les 6 pirates étaient accroupis derrière les abris qu'ils pouvaient trouver et ils tiraient sur les pirates ennemis qui arrivaient par la passerelle. Il fallait que slevin et les autres se dépêchent , ils allaient bientôt être submergés ! 
Slevin quant à lui était écrouler par terre avec un affreux mal à l'épaule. Un pirate lui avait ficher une balle dans l'épaule gauche. Il y avait de la poudre juste à coter de lui. Et ne sut jamais avec quelle force, peut être celle du désespoir, slevin réussit à allumer une allumette avec son épaule meurtrie et à la balancer sur la poudre à coter de lui. La poudre prit feu, slevin sut qu'il avait gagner, il l'avait payer de sa vie mais ... il avait réussi. Il tomba dans la demi-conscience.
Un éclair blanc lui apparut dans l'esprit et une vision d'homme avec une longue barbe blanche venait d'apparaitre. Ce étrange homme créa une sorte de bouclier sur lui. Mais les tonneaux explosèrent, le bateau avec et Slevin redevint aveugle puis sentit un froid et un vide en lui et ... plus rien. 


Mais soudain il ouvrit un oeil ...


bonus : Le récit d'un chien !

Voici donc l'histoire que j'ai raconter à Slevin quand nous étions au bord du feu. Celle concernant le faite que j'ai été d'un un navire, un équipage plus précisément ! Avec slevin, comme vous devez vous en souvenir, nous nous sommes rencontré alors que je me mettais à l'abri d'un gros orage puissant. Mais malheureusement je me suis pris la patte dans un piège et j'étais bah ... piéger. Abandonné au fond d'une caverne... Comment en suis-je arrivé là ? Bonne question! Alors je vais vous raconter cette histoire et comment je me suis pris ce piège ...

J'avais embarquer dans un bateau d'un modeste équipage de pirate car je n'avais plus de maître et plus de nourriture ... J'avais décidé de partir en mer pour dénicher tous les trésors que l'on pouvait trouvés ... Et bien sur, je souhaitais devenir le plus riche pirate-chien de tous les océans pour m'acheter toute la nourriture que je voulais. Cela faisait déjà une vingtaine de jours que l'on avait commencer notre grande épopée et on avait finit par découvrir 2-3 trésors mais ils étaient de peu de valeur. On venait d'accoster sur une île magnifique pour reprendre de l'eau potable, chasser et un peu et peut être repartir avec un nouveau trésor ! Cette île était remplis de couleurs splendide. Bleu cyan, vert et jaune étaient les principales couleurs ... Quand nous avons commencé à explorer les environs nous somme tomber sur un autre equipage qui était bien plus imposent et puissant que nous. Nous les avions pas vus car ils avaient cacher leur bateau de l'autre coter de l'île. Et fut ce qui arriva...

L'équipage adverse a décimé  tout l'équipage sauf moi ... Car j'étais à ce moment entrain d'aller ramasser du bois pour faire un petit feu et j'ai réussi à passer inaperçue car ils n'avaient pas remarqués que j'étais sur l'île . J'étais dévasté par le chagrin et par la perte de mes amis. Je décida je me trouver un endroit au sec pour me réfugier car un orage sans précédent faisait rage dans le ciel. C'est alors que je trouvai une caverne et je décidai de la visiter mais il faisait très noir je posais mes patte en par une sur le sol rocheux et glissant. Et soudainement quand je posai ma patte j'entendie un bruis sourd et me surprenant une mâchoire d'acier se referma sur ma patte. Je ne pouvais plus la bouger, elle me fesait mal et puis d'un coup je ressenti de l'eau couler sur mon pelage. Un orage venais d'éclater et le piège était placé sous une fente où coulait de l'eau.. Les heures passèrent je me senti de plus en plus seul et c'est alors qu'un bruit sourd ce fit entendire... C'était un jeune garçon. Il commenca a me délivré de ce piège de métal après mes instructions que j'ai donner dans son cerveau .. Ce jeune garçon était slevin , slevin mon sauveur ...

Voilà notre rencontre et à la prochaine pour une nouvelle histoire !




Livre 2 : ( pas encore trouver de titre )

Chapitre I : Le réveil

Slevin se réveilla, il vit à son chevet un homme avec une barbe blanche et un homme chauve avec une grande moustache mais pas de barbe et on voyait ses os qui saillaient sous sa peau. Pour la première fois depuis un bout de temps, slevin voyait ! Et avec ses propres yeux ! Il interrogea soudainement du regarde le vieux bonhomme blanc et ce vieux être répondit :
" Bonjours mon enfant, mon nom est didimega, défenseur des terres libres depuis maintes vies d'hommes. Je t'ai sauvé et greffer des yeux car, tu es l'un des seuls sur cette terre qui mérite de vivre. Tu as loyauté, courage et intelligence en toi, c'est ce qui fait ta force " 
Après avoir remercie didimega, slevin fixa son regard sur l'homme d'à côter, il lui semblait rappelé quelqu'un mais qui? Le chauve avait une cicatrice en forme de rond sur son front comme si on lui avait mis une balle dans le crâne.
" Cyrion, dit l'homme, content de te revoir "
- Cyrion?? Mais ce n'est pas possible tu es mort ! Répondit abasourdi slevin 
- J'ai l'air tant mort que ça? a part quelques petites cicatrices qui pourraient faire penser à un mort vivant je ne vois pas ...
- Mais dans le bateau .. balle dans ... tête ... et ... bateau explosé, bredouilla slevin à peine capable de dire 2 mots à la suite.
- Je l'ai sauvé aussi , intervint didimega, il n'a pas les mêmes forces que toi mais il en a, certaines encore cachées qu'il découvrira plus tard.
- Merci encore didimega, je te revaudrais ça un jour ou l'autre que tu le veuilles ou non, remercia encore une fois Cyrion.
- Repose toi slevin tu as besoin de sommeil tu dors seulement depuis 4 jours.
Une grosse voix s'éleva et des mots d'une langue étrangère à slevin retentirent. Slevin sentit son corps s'engourdir et ses yeux se fermés. Il tenta de résister mais la pression était trop forte et il tomba dans le sommeil et la noirceur des rêves qui parcourent en ce moment sa tête. Slevin rêvait encore de la scène quand il était sur le bateau et celui- ci explosa avec ses amis dessus. Soudain une image de Vasco se forma et slevin pleura un long moment sa mort et sa tristesse de ne plus jamais le revoir à part en rêve ... ou cauchemar ...
Slevin se réveilla enfin et les 2 hommes étaient encore à son chevet mais une femme était à coter de Cyrion. Une grande femme brune avec des yeux bleus clairs comme l'océan dans lesquels on pouvait nager dedans. Elle avait aussi un visage d'ange aucun défaut ne venait le trouver. Cette femme était jeune et semblait avoir l'âge de Cyrion.
" Slevin , commença cyrion en regardant intensément la femme, je te présente larapid c'est une fille de noble mais qui a renié ses parents "
" - bonjours mon petit, tu peux m'appelé Lara, je suis ici pour m'occuper de toi et de tes blessures que tu as reçues "
" - Bonjours madame et merci , répondit poliment slevin puis de tournant vers didimega, depuis combien de temps est ce que je dore? "
" - depuis ton dernier réveil cela fait 1 semaine et depuis l'attaque du bateau cela fait 1 semaine et demi que tu te reposes "
" cela fait déjà depuis trop de temps que je me repose il faut que je me bouge je sens mes muscles déjà endormis , répondit gravement slevin "
Slevin se leva donc et alla faire un footing sous le regard ébahi des autres devant une telle hargne. Slevin s'arrêta devant une maison et y entra, c'était en faite une taverne avec des dizaines de gens qui se racontaient histoires, blagues et ragots tout en sirotant un peu de rhums. Au fond de la salle se tenait un tableau en bois avec plusieurs affiches. Slevin vit que c'était des missions mais personne dans la taverne était vraiment intéressé par ses missions. L'une d'elle attira l'oeil de slevin, la mission consistait à contourner et piller des navires de la marine lourdement armé et de détruire leur QG à plusieurs kilomètres d'ici. La récompense était belle aussi, 10 millions de pièces d'or, de quoi s'offrir une belle vie de luxe avec toute sa famille et encore plus ... Une récompense alléchante ! Slevin arracha la feuille , alla au comptoir et cria " JE LA PREND ". 
Tout le monde se retourna aussitôt pour regarder slevin. Mais tout le monde connaissait cette mission , du suicide plutôt qu'autre chose. Tout le monde rit et retourna à leurs discussions. Toujours avec la feuille en main, slevin sortit de la taverne et alla dans une autre taverne pour peut être trouver 1 ou 2 personnes intéressées par cette quête. Personne s'intéressait à lui et slevin rentra finalement dans sa chambre au pas de course où l'attendait toujours didimega, Cyrion et Lara. 
" Alors petit tu as trouvé ce que tu voulais? Engagea didimega " 
" - oui, répondit très sérieusement Slevin, j'ai trouver une mission que je compte bien finir et récolter la récompense. "
" - Quelle est cette récompense? Demanda avidement Cyrion, des milliers de pommes? "
" - Pas du tout idiot, 10 millions de pièces d'or, de quoi t'acheter des milliards de pièces d'or ! Répondit joyeusement Slevin "
" - Quelle est la mission? Interrogea didimega surpris d'une telle récompense. "
" - Détourner et piller des navires de la marine ainsi que de détruite leur QG, fit Slevin gêné "
" - TU ES FOU !!! Répondirent tous en cœur Lara, Cyrion et didimega " 
Un homme sortit du noir du fond de la salle et fit de sa grosse voix :
" je t'accompagnerai petit, jusqu'à la mort, comme par le passé " 

Chapitre 2 : La mission

" Pik ! S'écria Slevin, que fais tu là ... tu devrais être mort ! "
" Content de te revoir gamin, répondit PIk, et non je ne suis pas mort je me suis échappé. "
" - Échappé mais ... comment as-tu fais? "
" - asseyons nous et je te raconterais le chemin du bateau jusqu'à aujourd'hui "
" - bien entendu et tout d'abord je te présente Didimega, fit slevin en le montrant du doigt puis montra Lara, et voici larapid qui a renié sa famille de Noble et qui s'est occupée de mes blessures. Et bien sûr il y a Cyrion que tu connais déjà évidemment "
" - bonjours à vous je suis ravis de faire votre connaissance, bien commençons "
PIk et slevin s'assirent sur le lit tandis que didimega restait assis sur son fauteuil et que Cyrion et Lara s'étaient mis à côter sur une chaise chacun.
" alors voilà, commença Pik, j'étais donc Avec toi slevin dans le bateau quand les foutus pirates sont rentrés et on descendu Vasco. Toi , blessé tu a quand même réussi a faire exploser le bateau. Quand j'ai vu que tu allais faire explosé le bateau j'ai vu une lumière blanchâtre autour de Cyrion et toi. J'ai donc compris que vous étiez sauvé et j'ai sauté en dehors du bateau en cassant une vitre. J'ai plongé aussi vite que j'ai pu et j'ai essayer de m'enfuir jusqu'au plus profond des ténèbres de la mer. Mais en sautant du bateau je n'ai pas vu que le bateau de nos ennemis explosé mais aussi le notre ainsi que tout nos compagnons d'armes.  Une fois les bateaux au fond de l'océan je suis remonté à la surface à bout de souffle et je n'ai vu que deux choses ... Des débris de bateau partout aux alentour et aussi des corps morts flottant sur l'eau. Je n'ai vu aucun survivant ! Alors j'ai pris un morceau de notre bateau ainsi qu'un bout de bois et j'ai pagayiez pendant 2 jours jusqu'à voir un bout de terre ferme. Une femme et son mari mon très gentiment hébergé pendant 1 semaine et je après avoir murement réfléchi pendant tout ce temps je me suis décidé à te retrouve ainsi que de retrouver celui qui à produit ce bouclier autour de cyrion et toi. J'ai fouillé tout le petit village pendant une journée et j'ai donc pris la mer clandestinement à bord d'un bateau de croisière qui me menait à l'autre bout de l'océan. Je me suis arrêté à la première escale ce qui m'a pris une journée et demi de trajet. Arrivé à une ville, je suis allé dans une taverne et j'ai ouï dire qu'un jeune inconscient encore enfant venait de prendre la mission de la marine, réputé dans tout le pays. J'ai demandé à plusieurs personnes où habitait ce gosse et l'un deux m'a répondu. J'ai donc accouru et je suis arrivé ici très légèrement avant toi. Me voilà donc et je t'ai tout raconter depuis le bateau. "
" - wahou , s'exclama slevin, tu en as fait du chemin  et des choses pour venir ici pik
- C'est vrai je n'aurai jamais cru que tu aurai survécu à l'explosion du bateau, confirma Cyrion.
- J'ai eu un peu de chance, dit modestement pik puis il passa à autre chose, bon slevin de quoi à tu besoin pour ta mission? 
- Des hommes et un navire pik, répondit slevin
- Des hommes ?! Pourquoi des hommes?! Les femmes ne vont-elles pas? Intervint larapid 
- Des femmes sur un bateau? Et puis quoi encore? Se moqua slevin et pik
- Je vais vous montrer matchos, je viens avec vous
- Je viens aussi, dit Cyrion aux aguets.
- Nous voici donc 4, fit satisfait pik
- Vous m'oubliez, dit Didimega en se levant de sa chaise, vous aurez besoin de mes pouvoirs ainsi que de mon expérience.
- Tu n'as pas tort Didimega, admis Slevin, je t'engage aussi !
- Il ne nous reste plus qu'a voler un bateau et nous pourrons partir pour cette fameuse mission, fit Lara satisfaite.
Slevin, Pik, Larapid, Cyrion et Didimega se dirigèrent donc vers le port.

III : Toute une histoire pour un bateau ...

Slevin accompagner de Pik et les autres furent rapidement au port et ils se divisèrent en 2 groupes : Larapid, Cyrion et Didimega en formait un et Slevin était en duo avec pik. Le 1 er groupe partit à droite en sortant de l'immeuble tandis que le 2 ème groupe partit à gauche. Larapid, Cyrion et didimega se dirigèrent tout d'abord vers les tavernes car c'est ici que l'on trouvait le plus souvent des personnes qui vendaient des bateaux. Mais actuellement ils étaient en plein milieu du mois donc tout le monde qui possédait un bateau était en mer pour le mois voir plus. Cyrion alla demander quand même aux taverniers si il restait un bateau disponible mais chacun répondirent que soit les bateaux étaient en mer sois les les bateaux étaient à quai mais en cours de réparation. Larapid quant à elle, avec son charme, alla séduire les hommes pour leur soudoyer leur bateau. Elle reçu de l'argent par les hommes totalement envoutés mais pas de bateau. Aucun d'eux n'étaient des capitaines. Et ça ce comprenait en voyant leur allure et leur habits totalement déchirés et sales. Il y avait même de la bière et du rhum sur leurs habits. Didimega, lui, observait les faits et gestes de ses deux compères. Bien qu'il n'aimait pas la façon de Larapid il reconnut qu'elle était très forte. Apres tout c'était une pirate pourquoi ferait - elle autrement ? Mais pour Didimega, Cyrion était l'exemple parfait, si on ne trouve pas sur une affiche, on demande à la personne qui est au courant de tout ce qui se passe près de chez lui. Les trois compères se rassemblèrent ensuite autour d'une table et expliquèrent ce qu'ils avaient découverts.
Larapid commença : 
" Je n'ai rien trouver mis à part de l'argent ( elle sortit une grosse bourse pleine de pièces d'or devant les yeux ébahis de didimega et Cyrion ). Cet argent pourrait peut être nous permettre de louer un bateau mais avec ça nous ne pourrions l'avoir seulement qu'une semaine à la grande limite deux, nous n'aurions même pas le temps d'arriver au QG de la Marine. ( Lara sortit 5 pistolets ainsi que 4 sabres et 2 lames d'assassins ) J'ai trouver ça aussi, ça pourrait nous êtres utile, un pistolet chacun et les quatre sabres seraient pour Pik et nous 3. Slevin est petit, rapide et furtif il pourrait prendre les armes d'assassins. " Elle termina son rapport en donnant les sabres et pistolets à didimega et Cyrion. Cyrion enchaina avec le sien : 
" Les taverniers m'ont appris plusieurs choses. La première c'est que 3 bateaux sont amarrés au nord d'ici vers Slevin et PIk. Ils ne sont pas à vendre mais avec un couteau sous la gorge on peut peut être obtenir quelque chose d'eux. La deuxième chose est que il y a un attroupement de personnes de la Marine aussi au Nord vers Slevin et PIk en espérant qu'ils ne les croisent pas ... La troisième chose est qu'il y a un bateau de la Marine qui va aborder ici dans 2-3 heures avec très peu de marins à l'intérieur. Ce pourrait être une idée de piquer leur bateau en les prenant par surprises mais on serait vite repéré par les gardes et ne nous ferions pas long feu. " Cyrion à peine terminer que Didimega pris la parole : 
" C'est excellent vraiment très bon boulot pour les armes et l'argent Lara et bon boulot aussi Cyrion pour les infos. Maintenant nous devons vite quitter cet endroit et aller retrouver Slevin et PIk au point de rendez-vous. "
Surpris par le ton pressant de didimega ils se levèrent tous. Didimega jettent souvent des regards en arrière comme si quelqu'un le poursuivait. Ils sortirent de la taverne, firent quelques pas, prirent une embouchure et Cyrion décida finalement de prendre la parole: 
" Bon tu vas nous expliquer à la fin ce qui se passe Didimega ?! "
Soudain Didimega tira le sabre de sa ceinture ainsi que de la ceinture de Lara et avec ses deux sabres ils coupa la tête et transperça le corps des quatre hommes qui venaient d'apparaître à l'embouchure. 
" Des hommes de la Marine, dit Didimega en leur crachant dessus, ils ont dû entendre notre conversation, bien maintenant rejoignons PIk et Slevin "
De leur côté PIk et Slevin se dirigeaient vers les quais pour trouver un bateau, ils savaient exactement ce qui leur fallait au niveau de la capacité du bateau, les voiles et la vitesse du bateau pour faire des escales pour prendre de la nourriture. Slevin et pik visitèrent les 3 bateaux que Cyrion avait entendu parler. Les capitaines n'étaient pas d'accord mais pik ne leur laissa pas le choix. Il les assis à une chaise et les ligota sans oublier de leur bâtonner la bouche pour pas qu'il n'appel de renfort. Le rassemblement de la Marine était juste à côter. Slevin et PIk ne trouvèrent pas ce qu'ils leur fallait et pik aussi gentil qu'il est, assassina les 3 capitaines. Sa raison? " Au moins d'autres pirates moins exigeants que nous n'aurons pas à faire à eux. " PIk les avait un peu torturer avant en leur faisant des chatouilles et en les bayonnant avec de la salade. Tout heureux, PIk sautillait de partout mais Slevin le rappela vite à la raison et il ne voulait pas que la Marine ne les ai dans le collimateur. Pour apaisé Pik, Slevin offrit un tonneaux de rhum à pik et celui-ci le bu en une gorgée. Pendant qu'il buvait slevin alla voir le tavernier et quelques personnes pour récolter des infos. Un homme légèrement âgé qui ressemblait un peu à didimega mais sans barbe écoutait attentivement Slevin parler aux autres. Quand Slevin arriva à sa table l'homme lui dit :
" écoute petit, je veux bien t'aider en te donnant des informations mais je viens avec toi "
Slevin surpris qu'une personne lui propose de venir dans son équipage venir botter les fesses à la Marine. Il l'emmena donc à PIk et pik l'étudia très attentivement pendant de longues minutes. Puis il lâcha un petit " C'est ok " et 2 minutes plus tard ils se trouvaient dehors avec l'homme étranger. 
Slevin et pik décidèrent d'aller au point de rendez-vous car ils pensaient qu'il n'y aurai plus rien ici vu que la marine bouchait les 3/4 du quai. L'homme leur appris juste qu'un bateau de la Marine allait accostait d'ici peu et que nous trouverions tous ce qu'il nous faudrait dans leur bateau.
Arrivé au point de rendez-vois PIk et slevin attendirent plusieurs minutes jusqu'à voir le 1 er groupe arriver vers eux. Aussitôt Lara sortit son sabre et le mis sur le coup de l'homme. Pik sortit le sien et abaissa celui de Lara en lui faisant savoir que c'était un ami et qu'il se joindrait à eux pour leur aventure.  
" comment s'appelle-t-il? Demanda Cyrion 
- je me nomme Acnologia ravi de faire votre connaissance, répondit l'homme 
- bon alors vous avez trouvez quelque chose? Questionna Slevin au groupe de Cyrion 
- pas de bateau mais de l'argent, des sabres, des pistolets et quelques infos. En parlant de pistolets et sabres il n'y aura pas assez de sabres et pisto pour tout le monde et pour toi slevin je t'ai pris deux dagues d'assassins  !
- merci, fit slevin en les prenant vite
- je n'ai ni besoin de sabre ni de pistolet, j'ai mon bâton il me suffit emplement, dit didimega en tendant les armes à acnologia
- merci monsieur, alors où allons nous?
- je propose que l'on aborde le bateau de la marine qui va arriver d'ici peu et que nous nous en allons avec celui ci, proposa Cyrion.
- Je suis d'accord avec ta proposition Cyrion, répondit pik.
- Alors allons-y  conclus Slevin "
Le groupe de Slevin se dirigea donc vers l'endroit où allait accoster le bateau de la Marine. Ils le virent au loin et ils se cachèrent derrière des poteaux, les armes à la main. Quand les moussaillons de la Marine descendirent du bateau, Pik et Slevin n'en firent qu'une bouchée à eux deux. Quand arriva les généraux et le capitaine ils en prirent 1 chacun et les tua avant qu'ils n'aient pu crier pour obtenir de l'aide. Pik se précipita à la barre tandis que Cyrion et acnologia détachèrent les cordes. Ils levèrent l'ancre et firent cap sur le QG de la Marine tandis que les gardes, suspicieux par le fait que leurs amis ne sois pas venus, regardaient au loin naviguer le bateau sur les mers tumultueuses ... 


Chapitre IV : 

Le bateau avec à son bord Cyrion , larapid , PIk, didimega , Acnologia et Slevin avançait peu à peu vers leur objectif qui est le QG de la marine. Il leur fallait exactement 1 an et 2 jours pour arriver à destination. Le voyage était long mais la récompense en valait le coup. Chacun était à son poste: pik était le capitaine du navire ainsi que le navigateur. Cyrion préparait ses remèdes dans son bureau avec Slevin pour l'aider dans sa tâche. Acnologia faisait office de vigie pour guetter le moindre danger. Larapid , elle , faisait la cuisine pour préparer des bons repas à ses compagnons tout en faisant attention aux réserves. Quant à Didimega il supervisait le tout avec Pik mais souvent didimega était devant la carte avec sa boussole pour donner le cap à pik.  
_________________
Quand on veut, on peut


Revenir en haut
Skype
Ptittdemon
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 334
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim 1 Sep - 23:35 (2013)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

Ps: le chap 4 du livre 2 est pas fini c'est juste le début
_________________
Quand on veut, on peut


Revenir en haut
Skype
Raenki
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 300
Localisation: Position gardée secrète

MessagePosté le: Dim 1 Sep - 23:56 (2013)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

Pavé César ! 
_________________


Revenir en haut
Ptittdemon
Membres de l'offi

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 334
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Lun 2 Sep - 09:20 (2013)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes Répondre en citant

Non pas vraiment car si j'aurais fait 1 chap/ message ce serai pas un pavé juste que j'ai tout regrouper x)
_________________
Quand on veut, on peut


Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:44 (2018)    Sujet du message: Pour les écrivains/poètes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Millenium Index du Forum -> Guilde Millenium -> Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com